Tweet #permaculture UA-144037763-1
A propos de JardinPerma

A propos de JardinPerma

Top départ : un projet de formation

initiative Jardin Perma

« C’est une formation en community management qui me donnera l’occasion de concrétiser un projet de longue date. Cette partie a propos de JardinPerma vous dévoile mon projet. Je souhaite mener une action environnementale pour faire évoluer les jardins en mode permaculture. Je vois bien faire partager les surplus de fruits et légumes produits dans les jardins familiaux » Nathalie

J’ai découvert au fil des mois, la méthode de la permaculture présentée sur le Web. Ce sujet me semble prometteur pour la préservation de l’environnement, et je me suis dit qu’il fallait l’expérimenter. Automne 2018 : la famille est mise à contribution pour la préparation du sol avec le paillage (un article complet vous explique tout le déroulement)

Au Printemps 2019, j’ai pu faire le lancement officiel de mon projet, avec mon entrée en formation. C’est ainsi que j’ai mis en place le concept JardinPerma.

Community manager, une formation qui mène à l'a propos de JardinPerma
Community management et jardinage, une association d’idées qui a fait naître le projet

Mener l’expérience et partager

Les questions se posent, faire évoluer un jardin en mode permaculture, en se basant sur des informations trouvées sur Internet …. Est-ce percutant ? … Combien de temps pour arriver à un écosystème correct ? … Pour quel résultat de production ? …

a propos de JardinPerma voici le premier paillage du jardin - automne 2018
Jardin au tout début du passage en permaculture, juste après le premier paillage

Je demande la contribution familiale, et je pense que ce ne pourra être qu’au profit du jardin et de la famille ! Espérons que d’ici quelques mois le jardin aura bien changé, autant visuellement, qu’en productivité. Il faudrait mieux que toute la famille soit convaincue. Toutefois, mon attente est aussi au niveau de l’entretien du jardin. Je compte pouvoir espacer les instants de tonte de la pelouse et limiter le désherbage au maximum.

Mettre la permaculture à la portée de tous

J’ai suivi quelques expériences reléguées sur le Web en permaculture, ce qui contribue déjà énormément à transmettre de bonnes pratiques pour préserver l’environnement. Mon projet de JardinPerma est un suivi du jardin familial, en zone semi-rurale et disons que le climat est océanique tempéré.

paillage des massifs de fleurs, pour concrétiser cet  a propos de JardinPerma

Pour un début en permaculture du côté des massifs de fleurs, les massifs de fleurs ont été laissés à leur propre organisation, juste un paillage tout l’hiver sans désherbage.

Je garde en tête une idée qui consiste à penser que le partage reste source de progression. Ceci peut faire que la permaculture se pratique dans tous les jardins. Ici il n’y a rien d’autre à gagner que se nourrir le plus sainement possible. J’imagine que l’on peut mettre de la fraîcheur à la portée de tous. Et pourquoi pas d’arriver au moyen de permettre à chacun de trouver des légumes du jardin. On peut envisager de donner du surplus de production via une association par exemple.

Dans mon a propos de JardinPerma, je vous dévoile donc cette idée de transformer l’essai en une action ANTI GASPI ! Les collectes de dons se font principalement en hiver. J’ai observé que les personnes qui peuvent être démunies à un certain moment de leur vie, pourraient apprécier de consommer des produits frais en saison.

Améliorer la production

Un autre bénéfice à changer les habitudes de culture au jardin, serait bien de produire toute l’année. Jusqu’à présent, notre production se limitait aux légumes d’été.

Le principe de permaculture prévoit, entre autre, d’arriver à une certaine autonomie avec un jardin nourricier. Il va falloir harmoniser les plantations. Mon plan doit prévoir des ressources en fruits et légumes pour toutes les saisons.

Ci-dessous, les plantations de mai fourniront des fruits et légumes sur toute la saison d’été. Ensuite de juin à septembre, les récoltes vont se succéder et même jusqu’en octobre . Encore un bon point pour la permaculture.

Nous avons fait un résumé des plantations qui est disponible depuis cette parution, dans l’article des plantations de printemps. A la fin mai, ce seront les semis et plantations, qui suivront pour la période hivernale.

Le gros plus : la serre de jardin

Quand je parle de serre de jardin, je vois une serre non chauffée. Mon avis est qu’il faut respecter le cycle des saisons. Des astuces peuvent améliorer la température sous serre, il est inutile d’avoir recours à des installations coûteuses et polluantes.

projet de serre pour le jardinage toute l'année

Au départ, une serre ne s’imposait pas dans le projet de permaculture. Dans la nature, les plantes qui ont besoin de protection vont se retrouver sous les arbres.

Notre jardin n’est pas assez garni d’arbres pour espérer y abriter plusieurs m²de tomates et autres plantes à abriter de la pollution ou du climat capricieux.

Heureusement nous avons trouvé des solutions d’attente avec quelques astuces pour semer.

Nous devons nous rendre à l’évidence, une serre va vite devenir indispensable si on envisage de prolonger nos récoltes. C’est une réflexion dans ce sens qui affinera le projet. Et voici notre a propos de JardinPerma qui arrive à sa fin.