UA-144037763-1
Permaculture au potager

Permaculture au potager

C’est la deuxième année que j’applique une règle facile de permaculture au potager.

Trouver de la paille pour son potager

Tout d’abord, j’ai commencé par stopper le désherbage en privilégiant le paillage dès la préparation du sol en 2018. Penser « PERMACULTURE » ne veut pas dire entrer en conflit avec nos acquis, c’est seulement un bon moyen d’améliorer notre façon de cultiver nos jardins potagers 🙂

Donc j’ai réussi à ne pas désherber de l’hiver et cette fois j’avais mis 30 centimètres de paille sur les carrés à cultiver au potager. C’est un conseil que vous pouvez appliquer, soyez généreux en paille !

paillage des carrés potager, avec une bonne épaisseur de paille ce qui fait la base pour entrer dans la permaculture facile au potager
Une bonne couche de paille va vous aider à progresser pour de la permaculture facile au potager

Alors comment faire pour trouver de la paille ?

Je vous invite à aller voir dans une ferme et à poser la question de savoir s’il n’y aurait pas de la paille à livrer en ballots. Bien souvent la paille est stockée à l’air libre et à tous les vents.

La conséquence est que toute la paille qui est stockée sur le dessus, sera moins utilisable pour le soin des animaux. Toutefois, je vois que c’est parfait pour le paillage hivernal du potager. Alors renseignez-vous pour vous faire livrer une grande quantité de paille.

Je pense que vous devriez trouver au moins une ferme que ça arrange de vendre de la paille qui a pris un peu l’humidité. Ce sera à vous de l’abriter si c’est possible, pour pouvoir mieux la conserverez au sec. Et je crois que vous devriez avoir un prix plus intéressant en prenant une belle quantité.

2ème phase de permaculture facile au potager

Cette nouvelle phase consiste à rapprocher les plantes au moment de la plantation. Effectivement, j’ai fait un constant au cours de la saison 2019. Les plantes qui avaient été plantées proches les unes des autres, avaient eu une bonne production. Elles avaient aussi mieux supporté la chaleur.

Donc pour 2020, je vais franchement rapprocher mes plantes ! C’est à dire que mes pieds de tomates seront distants de 20 à 30 centimètres. En plus ils abriteront les aubergines et les œillets d’Inde.

Vous pourrez voir sur mon plan permaculture au potager pour 2020 comment j’ai prévu les associations de plantes.

vue d'avril des plants de tomates, betteraves, courgettes, potimarron concombre, melons et maïs. C'est l'effort principal à faire et tout le reste sera de la permaculture facile au potager.
Après des semis début mars, les plants sont maintenant en attente à l’extérieur.

Ci-dessus, vous le voyez, les plants sont à nouveau en attente sur l’échafaudage. Je les ai sortis mi avril. Je mets les plans à l’extérieur dès que les grands froids sont passés. Ainsi, ils peuvent commencer à bénéficier d’un ensoleillement direct.

Plantation au potager après le 15 mai

On parle toujours de se fier aux Saints de Glace pour repérer le top départ des plantations dans la moitié Nord de la France.

Cette année, ils sont inscrits au calendrier aux dates du 11 mai, 12 mai et 13 mai 2020. Quelques soient vos croyances, prenez ces dates comme repère et soyez ainsi à l’abri des dernières gelées. On les appelle des gelées blanches et elles peuvent être fatales à vos plants !

Ensuite nous ne sommes pas à 2 jours près pour installer nos plantes au potager. La patience est bien la première vertu du jardinier 😉

La Nature rend la permaculture facile au potager.

La permaculture prévoit de laisser la Nature organiser son écosystème avec un minimum d’intervention humaine. J’ai décidé de laisser pousser herbes, arbustes et fleurs sauvages. J’ai gardé un espace avec une terrasse pour nous poser et un carré à tondre pour l’espace de jeu des enfants.

Comme cela les premières abeilles et autres insectes viendront butiner toutes les fleurs de saison. On peut dire que la pollinisation reprend et c’est bien là que la saison démarre. Si on prend le temps de tout observer on se rend compte que le jardinage est plus intuitif qu’il n’y parait. L’observation nous invite à être un allié de notre potager. Finalement c’est bien la Nature qui nous guide pour une permaculture facile au potager.

Alors continuons à regarder notre environnement proche avec intérêt. Ces quelques photos montrent ce qui fleurit dans mon potager et à proximité de mon domicile. Comme je prends soin de ne plus désherbé les massifs, on peut voir apparaitre des zones un peu en broussailles. Je vous rassure c’est une habitude à prendre de laisser les plantes pousser à leur guise.

Je vous conseille toutefois d’être vigilant quand même pour assurer un petit entretien régulier. Il suffira de rassembler ce qui fane et s’en servir pour enrichir le compost. De cette façon et en faisant l’expérience, vous constaterez par exemple que les orties sont un excellent apport d’azote et que c’est indispensable de les avoir dans un jardin.

Je vous retrouve bientôt pour faire le point sur les plantations fin mai. Je vous parlerai aussi des chardons et comment je les utilise pour aérer mon sol sous le paillage.

En attendant je vous souhaite un bon jardinage bienveillant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.