Tweet #permaculture UA-144037763-1
Les premiers fruits permaculture

Les premiers fruits permaculture

Il semble que l’expérience fonctionne et que j’en récolte les premiers fruits. Souvenez-vous en hiver, j’ai suivi les conseils de Damien de Permaculture agroécologie etc, et semé des fèves aux pieds des arbres. Je voyais cette action comme un + de la permaculture avec ce semis en extérieur dès fin février. C’est une surprise aujourd’hui de voir que je peux récolter les fèves.

Les premiers fruits de l’expérience permaculture

L’idée de la permaculture est bien d’associer les plantes et que chacune tire les bienfaits de l’autre. Les premiers fruits de cette méthode vont de l’interaction entre les plantes à la récolte. Tout d’abord les fèves ont eu le loisir d’attirer les pucerons en masse ce qui épargne ses plantes voisines. Les fèves ont ainsi protégé les fruitiers sous lesquels elles poussent, pêcher et noisetier.

Les fèves sont mûres et je peux récolter les premiers fruits de mon expérience
Fèves mes premiers fruits permaculture !

Et ce matin, en faisant le tour du jardin je remarque que les gousses des fèves sont volumineuses. Je vérifie de plus près et je m’aperçois qu’il est temps de faire la cueillette. Aussitôt constaté, aussitôt fait ! Je m’applique à ramasser les fèves que je vais rapidement éplucher.

A écosser comme des petits pois

Une fois que les gousses sont ramassées, il suffit de les ouvrir pour récupérer les graines. Il reste une opération à faire puisqu’il reste une enveloppe autour de la fève à enlever.

C’est tout simple, on débarrasse la fève de toutes ses enveloppes et on peut enfin la consommer, quel régal ! Je m’aperçois que je pouvais en semer bien plus. C’est une expérience et je n’osais pas trop semer en extérieur en plein hiver. Je peux vous dire que l’an prochain, je sème des fèves pour de bon.

Et les pois à rame, ça marche aussi

En date de fin février, j’ai semé quelques pois à rame et les premiers fruits sont là aussi. Cela fait déjà quelques temps que je les vois grandir, sur des tuteurs provenant de la taille de mes bambous.

Pois à rame qui abrite les pousses de concombre

Idem pour les pois à rame, je fais le constat que je n’en ai pas mis assez. En même temps, si on suit bien les conseils divulgués par Damien, il vaut mieux commencer petit 😉 Seulement c’est tellement délicieux à manger tout frais ces premiers fruits d’expérience, qu’il n’y a pas de quoi en faire un grand plat convivial, patience !

C’est un plaisir de voir que ça fonctionne, et pour continuer d’appliquer la méthode de la permaculture, j’ai pris soin de placer les concombres sous les pois à rame.

Je me surveille aussi pour ne pas être tentée de trop désherber. Je suis simplement intervenue pour enlever ce qui fanait suite aux grosses chaleurs de ces derniers jours. Bonne nouvelle, les grandes herbes ont protégé les petites et les pieds de tomates s’en sortent bien vertement.

désherbage au minimum, je vous accorde que ça fait un peu désordre mais tant pis !
Désherbage minimum laissé sur place

Dernier point de conseil que je viens de respecter, je n’arrache pas mais je coupe pour laisser les tiges creuses en refuge aux petites bêtes et je laisse les herbes sur place.

4 réactions au sujet de « Les premiers fruits permaculture »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.